prime video
Maison

Acheter pour louer : quid de la maison individuelle ?

27 février 2020

La maison individuelle se définit juridiquement comme « un immeuble à usage d'habitation ou un immeuble à usage professionnel et d'habitation ne comportant pas plus de deux logements ». Elle est la forme d'habitat préférée de bon nombre de Français, que ce soit en tant que propriétaire ou en tant que locataire. Nous nous intéresserons en particulier dans cet article à la tendance d’acheter pour louer, et plus spécifiquement, dans le cas des maisons individuelles.

Avoir des locataires plus stables

La maison individuelle offre une plus grande assurance à celui qui souhaite en acheter pour la louer. En effet, le propriétaire bailleur obtient des locataires beaucoup plus stables avec très peu de rotations. Ces derniers restent en moyenne 80 mois dans les maisons individuelles, tandis que les locataires de studios y restent en général pendant 30 mois. De ce fait, la perception des loyers est effectuée avec beaucoup plus de régularité et les rapports locatifs sont plus agréables et harmonieux.

Des bénéfices sur les charges

Un avantage certain est le prix d'achat au mètre carré d’une maison individuelle. Il est nettement inférieur à celui d’un appartement neuf pour une même superficie. Par ailleurs, il convient de préciser que les maisons individuelles, hors lotissements ou villages, ne supportent pas de charges de copropriété. Cela signifie pour le propriétaire bailleur des économies sûres.

La possibilité de bénéficier du dispositif Pinel

Acheter une maison individuelle dans l’optique de la louer permet, au même titre qu’un achat d’un appartement, de bénéficier de la défiscalisation Pinel.

Pour avoir droit à cet avantage, l’on doit, cependant, respecter les conditions suivantes :

  • l'engagement de location est de 6, 9 ou 12 ans ;
  • le bien doit être loué à un tiers, c’est-à-dire pas à un ascendant ou un descendant.
  • le logement doit être loué dans les 12 mois suivants l’achèvement des travaux pour bénéficier de la réduction des impôts ;
  • sauf cas de force majeur, il est impossible de revendre le bien immobilier avant 6, 9 ou 12 ans ;
  • la réduction d’impôt de 12%, 18% ou 21% étalées sur 6, 9 ou 12 ans.

L’avantage fiscal repose sur une enveloppe d’investissement de 300 000 euros annuelle.

Une rentabilité locative performante

En matière d'investissement sur la location, la maison individuelle offre une rentabilité locative brute plus élevée d’un à deux points par rapport aux studios et autres deux pièces. Dès lors, il y a des locataires plus stables, une forte demande, aucune charge de copropriété et la possibilité de réduire ses impôts entre autres.

Au final, acheter pour louer, dans le cas d’une maison individuelle, constitue une valeur sûre pour celui qui s’y aventure.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *